Communiqué de presse original disponible sur http://ala.com/vitricell-raises-over-e1-million-1-2m-in-series-a-funding/ 

VitriCell lève plus de 1 million d’euros lors d’un premier tour de table

Les fonds levés permettront de commercialiser dès cette année les premiers produits basés sur une nouvelle méthode de cryopréservation des cellules : la vitrification aseptique

Liège, Belgique, le 23 janvier 2018 - VitriCell SA, une société de biotechnologie qui propose des solutions innovantes et performantes pour cryopréserver les cellules, même les plus fragiles, annonce aujourd’hui avoir levé plus de 1 million d’euros lors de son premier tour de table dans la deuxième moitié de 2017. Elle consiste en une levée en capitaux propres de 712k€ par un groupe d’investisseurs composé de Spinventure SA, de Gesval, d’investisseurs privés dont Jean-Pierre Delwart et de membres du réseau Be Angels, et en l’obtention de plus de 300k€ sous forme de subventions et prêts de la Région Wallonne et de l’incubateur WBC.

Les fonds levés permettront à VitriCell de commercialiser ses premiers produits basés sur la vitrification aseptique, une nouvelle méthode de cryopréservation des cellules. La société proposera dès février un produit qui vitrifie les embryons en une seule étape de 60 secondes quand les produits du marché prennent au moins 7 minutes et au minimum 3 étapes.
 
VitriCell prévoit également d’investir dans la R&D pour proposer des produits innovants adaptés aux différents secteurs de ce marché en pleine expansion. La nouvelle technologie en une seule étape destinée à manipuler les cellules par millions et non individuellement comme l’embryon, est en cours de validation sur l’humain. Le processus a démontré rapidité, sécurité et facilité d’utilisation sur des modèles animaux, permettant de gagner du temps et de l’argent.
 
« Depuis fin 2013 (début du programme First Spin-off VitriCell), VitriCell a su passer les étapes qui ont mené à la création de la société en juin 2017 grâce à l’appui de la Région Wallonne, de l’Université de Liège et de WBC ainsi qu’à la vision et aux valeurs personnelles de ses fondateurs », indique Delphine Connan, CEO et cofondatrice de VitriCell. « Cette première levée de fonds nous permet de passer à la phase de commercialisation et de poursuivre le développement de nos produits. »
 
VitriCell s’adresse prioritairement au marché de la bio-préservation des cellules outils, qui sont notamment utilisées pour développer des médicaments ou pour des études toxicologiques. La société vise également à répondre aux besoins dans le domaine de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), de la thérapie cellulaire et de l’insémination artificielle vétérinaire. Le marché global de la bio-préservation représentait 2,1 milliards de dollars en 2015 et devrait atteindre 3,7 milliards de dollars en 2020. Les secteurs visés par VitriCell représentent environ 30% de ce marché. A l’heure actuelle, aucune autre société ne propose de produit de vitrification aseptique pour les cellules en dehors de la PMA.
 
« Nous sommes ravis de participer à la levée de fonds de VitriCell, qui développe une technologie innovante qui a fait ses preuves dans le domaine de la PMA », indique Marc Foidart, administrateur délégué de Spinventure et directeur général adjoint de Meusinvest.
 
« Le marché de la cryopréservation est en pleine expansion, et les applications possibles sont nombreuses », ajoute Claire Munck, CEO et administratrice de Be Angels.
 
Contrairement à la congélation, la vitrification est une solidification sans formation de cristaux de glace, délétères pour toutes les membranes cellulaires. Elle est largement utilisée en PMA pour la cryopréservation d’embryons et d’ovocytes. La technologie unique développée par VitriCell permet l’application d’une variante efficace et biologiquement sûre de la vitrification sur des cellules en culture qui doivent être traitées en masse, contrairement à la PMA où les embryons et ovocytes sont traités individuellement. La vitrification permet de refroidir et de réchauffer les cellules beaucoup plus rapidement que la congélation lente classiquement utilisée, de l’ordre de 1 000 à 2 000 degrés par minute, soit des valeurs plus de 1 000 fois supérieures à celles de la congélation. Comme la congélation, la technologie de vitrification développée par VitriCell permet la conservation et la manipulation de millions de cellules en une fois. Cette technologie brevetée a été validée sur des embryons murins ainsi que sur des cellules pluripotentes.
 
« Le produit développé par cette équipe de fondateurs universitaires, avec une forte expérience de la R&D est proche de la commercialisation », ajoute Jean-Pierre Delwart, business angel. « C’est ce qui m’a intéressé dans cette société spécialiste de la cryopréservation. »
 
La société, qui s’est installée en octobre dans de nouveaux locaux au sein de la tour GIGA à Liège (Belgique), prévoit plusieurs recrutements dans le courant de cette année, notamment pour sa partie commerciale.
 
Selon Serge Pampfer, directeur général de WBC Incubator, « VitriCell est une nouvelle entreprise qui vient renforcer le tissu biotech wallon, particulièrement dans le secteur de la thérapie cellulaire où notre région est industriellement en avance sur le reste de l'Europe. WBC soutient la création de l'entreprise depuis la fin des travaux de recherche au sein de l'Université de Liège, à la fois financièrement et par son réseau d'experts et de managers. L'avenir de VitriCell, en termes de création de valeur technologique et économique est impressionnant ».
 
A l’occasion de cette levée de fonds, de nouveaux membres rejoignent les fondateurs au sein du conseil d’administration : Eric Halioua (MS, MBA, Président & CEO de PDC Line Pharma) au poste de président, Françoise Leblanc (Meusinvest), Annick Houbrechts (Université de Liège), Joseph de Gheldere (Président de Be Angels) et Marc-Henri Decrop (Business Angel et Partner de CommonGround Corporate Finance).
 
Conseil en PI : Gesval & Pecher et partners
Conseils comptable, financier, juridique et fiscal : Fiduciaire de Wallonie
 
A propos de VitriCell
VitriCell est une société de biotechnologie qui propose des solutions innovantes et performantes pour cryopréserver les cellules, même les plus fragiles. Sa technologie unique basée sur la vitrification aseptique en milieu chimiquement défini permet d’atteindre des rendements optimaux de survie et de maintien des propriétés biologiques de la plupart, sinon de tous les types de cellules utilisées en recherche biologique.
Spin-off de l’Université de Liège (ULiège), VitriCell a été fondée en juin 2017 à Liège (Belgique) par Delphine Connan (CEO), Prof. Luc Grobet (Embryologie ULiège), Fabien Ectors (CSO, Directeur de la plateforme de transgénèse ULiège) avec un premier apport de 100k€ de capital. VitriCell est soutenue depuis sa création par plusieurs partenaires dont la Région Wallonne, l’ULiège, l’incubateur WBC et le Réseau Entreprendre Wallonie.
www.vitricell.com 
 
A propos de Meusinvest
Outil financier qui intervient à tous les stades de la vie des entreprises, depuis leur création, leur développement, jusqu'à leur transmission. Chaque offre de services proposée par Meusinvest (capital – prêt – leasing - crédit court terme) est toujours déterminée en fonction de la demande et des besoins du patron-investisseur.
www.meusinvest.be  
 
A propos de Spinventure
Spinventure est le fonds de capital à risque de l'Université de Liège, fruit de la collaboration entre Gesval, société de transfert de technologie de l'ULiège et le groupe Meusinvest. Le fonds soutient la création et le développement de spin-off qui ont pour vocation la valorisation et la commercialisation des résultats issus des recherches menées à l'ULiège ainsi qu'au centre hospitalier universitaire de Liège.
 
A propos de Gesval
Gesval S.A. est une société anonyme constituée par l’Université de Liège. Sa mission est de gérer la propriété intellectuelle de l'Université de Liège et de la valoriser sur le marché, via des licences concédées à des sociétés existantes ou via la création de spin-offs, start-ups issues de la recherche universitaire.
Société de transfert de technologie, Gesval gère, pour le compte de l’ULiège -et du CHU de Liège-, une centaine de familles brevets et une cinquantaine de participations dans des spin-offs. Gesval intervient également dans la gestion de certains grands projets de recherche destinés à des entreprises internationales.
Le capital de Gesval S.A. (8 millions d’euros) est détenu par l’Université de Liège et la CHU de Liège. Le Recteur de  l’Université de Liège préside son conseil d’administration.
www.gesval.be 
 
A propos de Be Angels
Be Angels est le réseau de business angels actifs dans la Région Wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale. Fort de 18 ans d'expérience et rassemblant 240 investisseurs, le réseau organise chaque mois un événement au cours duquel quatre entreprises à la recherche de financements, généralement en phase de start-up et dans tous secteurs, présentent leur projet à ses membres investisseurs. Les business angels ont la volonté non seulement d'investir, mais également d'accompagner les porteurs de projet en fonction de leurs besoins. Be Angels permet à ses membres à travers plusieurs formules d'investissement de s'impliquer dans l'économie réelle en fonction de leur patrimoine, disponibilité en temps, et objectifs d'investissement.
www.beangels.eu